Eqypte à quantique.jpg

Des patients se présentant à mon cabinet de Vernon pour y quérir un soulagement lors d’une séance de magnétisme, me font part de leur avis quant à cette médecine alternative : « Vous savez ? J’y crois, moi, au magnétisme. » ou encore « je suis réceptif moi à tout ce qui est soins énergétiques ». Mais il m’arrive aussi d’entendre parfois : « Ce n’est pas mon truc de venir voir un guérisseur. Mais on m’a dit du bien de vous …. alors, je viens tenter ma chance pour me soulager. ».

Face à ces certitudes et à ces incertitudes, je souhaite vous transmettre quelques repères qui ont fait que j’ai emprunté ce chemin. Certains sont historiques, d’autres géographiques, d'autres encore scientifiques. Ils pourront peut-être ébranler les idées de charlatanisme associées au magnétisme, aux thérapies énergétiques, au travail du guérisseur que l’on peut encore trouver aujourd’hui dans les définitions données notamment par Wikipédia :

Un guérisseur, dit aussi médicastre, est une personne, généralement dépourvue de diplôme médical, qui prétend soigner, en dehors de l'exercice légal scientifique de la médecine, par des moyens empiriques ou magiques, en vertu de dons particuliers supposés ou à l'aide de recettes personnelles.

Les Origines du Magnétisme

Les plus vieux vestiges du magnétisme, viennent de l’un des plus anciens traités médicaux : le papyrus Ebers daté du XVIème siècle pendant le règne d’Amenhotep I.  Ce papyrus fait, en effet, référence à un mode d’intervention avec les mains par les prêtres Egyptiens afin de soulager et guérir. Pour les Egyptiens, le soleil, créateur de toute vie, pouvait être utilisé sur le corps des patients en captant les rayons du soleil avec les mains.

Plus récemment, au moyen-âge, les futurs rois de France devaient se soumettre au rituel des «écrouelles» avant d’être intronisés. En effet, pour être légitimes aux yeux du peuple, les souverains devaient démontrer leur pouvoir divin en « guérissant avec les mains ».

L’acte de poser les mains sur un individu pour soulager son mal a de tout temps été le premier réflexe de l’homme. Cette pratique qui existe depuis toujours, est présente dans tous les pays du monde, mais porte des noms différents. En Occident, on parle ainsi de magnétisme, tandis qu’on parle de QI ou Chi en Asie.

Source : santé-sur-le-net.com

magnétiseur vernon egypte BD.jpg

De Descartes à la Physique Moderne

Notre monde moderne est encore largement basée sur la Vision de Descartes « Je pense, donc je suis ». Au travers de cet adage, le philosophe et mathématicien français mondialement connu, nous offrait en 1640 une idée tout à fait révolutionnaire. Si, jusqu’à présent, l’église chrétienne nous disait que la vérité prenait sa source en Dieu, Descartes détourne ce pouvoir divin en nous offrant une approche centrée sur l’homme.

Quelques temps plus tard, Isaac Newton, dans sa loi universelle sur la gravitation nous montre que l’espace qui nous entoure est un espace vide avant que la physique moderne ne démontre que l’univers est composé d’atomes. Ces atomes s’associent pour former des molécules qui elles-mêmes donnent naissance à la matière. Nous savons aujourd’hui qu’il y existe une interaction perpétuelle entre ces molécules, qu’elles soient dans la matière ou dans le vide, … il ne restait plus qu’à redonner au vide son pouvoir. Cela allait bientôt être chose faite grâce à la physique quantique.

« Les objets physiques ne sont pas dans l’espace, mais sont des extensions de cet espace.

Dans ce contexte, la notion d’espace vide perd son sens »

- Albert Einstein

rebours magnétiseur énergie BD.jpg

De Nicolas Tesla à la Physique Quantique

Nicolas Tesla (1856-1943) envisage pour la première fois en 1892 qu’il existe une forme d’énergie dans l’espace. Depuis lors, la physique quantique a démontré qu’effectivement le vide n’est pas vide, qu’il est constitué d’énergie des niveaux les plus subtils aux niveaux les plus denses de la matière. Entre tous ces niveaux, des informations circulent via des ondes scalaires.

Ce que les chinois avaient compris depuis très longtemps avec notamment l’acupuncture qui traite les flux énergétiques du corps, ce que les indiens avaient développés avec leur médecine ayurvédique qui traite le « corps de lumière » et ses chakras, la « Thérapie Quantique » allait le mettre en marche durant le XXème siècle.Dans les années 70, Fritz-Albert Popp, un biophysicien allemand, met à jour des particules de lumière émises par nos cellules qu’il réussit à filmer. Ces particules sont en fait des systèmes de transmission d’informations entre les cellules de notre organisme. A partir de là, un nouveau mode de pensées doit se mettre en place : non seulement notre centre d’intérêt va se

magnétiseur vernon énergéticien 03.JPG

déplacer de l’organe à l’ensemble du corps humain, mais, en plus, le centre d’attention n’est plus la cellule elle-même maisl’information transmise entre les cellules. En voici une analogie un peu simpliste, je l’avoue : un accident est survenu dans votre maison où tous les membres du foyer étaient présents. La physique quantique ne va pas tenter de faire un bilan de santé de chacun après l’accident, mais va analyser la manière dont vous avez communiqué entre vous, quelles informations ont été transmises entre vous pendant l’évènement et de quelle manière vous l’avez réalisé, pour comprendre la situation à l’arrivée.

Applications à la Thérapie Quantique

Nous avons donc maintenant des cellules qui communiquent entre elles via un réseau complexe qui circule dans la matière, dans le vide, entre la matière et le vide et entre le vide et la matière. Ce réseau de communications se nomme en thérapie quantique « champs morphiques » et pour les physiciens « champ électromagnétique ». On trouve ces champs morphiques à toutes les échelles d’observations : sur une cellule, sur un organe, sur un organisme,  un être humain, un animal, la végétation, les pierres, l’eau, une planète, une galaxie, …A titre d’exemple, Nassim Haramein, dans ses travaux de science unifiée, nous indique que « le champ électromagnétique du cœur s’étend de 2,50 mètres à 3,60 mètres à l’extérieur du corps ». Vous comprenez mieux

rebours énergéticien galaxie BD.jpg

pourquoi, avant même que vous ayez eu le temps de lui dire bonjour, vous avez parfois la sensation avec telle ou telle personne que vous rencontrez pour la première fois que le courant passe ou qu’il ne passe pas ?

Cette notion de connexion de tout avec tout était connue de longue date, puisque l’un des piliers de l’enseignement du Bouddha était déjà l’interdépendance, idée que l’on retrouve également dans le taoïsme et le stoïcisme. « Au final, l’interdépendance pourrait être définie comme la dépendance réciproque des choses composant le tout ». (source japense.org).

Bien loin de lui donner une explication scientifique, les spirituels lui offraient une vision plus poétique, plus philosophique à l’image de celle que nous livre Thich Nath Han :

Si vous êtes poète, vous verrez clairement un nuage flotter dans cette feuille de papier. Sans nuage, il n’y aurait pas de pluie ; sans pluie, les arbres ne pousseraient pas ; et sans arbre, nous ne pourrions pas faire de papier (...) En regardant encore plus en profondeur dans cette feuille de papier, nous y voyons aussi le soleil. Sans soleil, la forêt ne pourrait pousser. En fait, rien ne pourrait pousser, nous ne pourrions pas nous développer (...) En continuant d’observer, nous découvrons également le bûcheron qui a coupé l’arbre et l’a amené à la fabrique de papier. Et nous voyons aussi le blé : nous savons que cet homme n’aurait pu vivre sans son pain quotidien. C’est pourquoi le blé qui a servi à la confection du pain, dont s’est nourri le bûcheron, est présent dans cette feuille de papier. Et le père et la mère du bûcheron y sont également. Si nous observons de cette manière, nous remarquons que, sans tous ces éléments, cette feuille de papier ne pourrait exister. En examinant encore plus profondément, nous y découvrons aussi notre présence. Ce n’est pas difficile à voir : lorsque nous regardons cette feuille, celle-ci fait partie de notre perception. Votre esprit s’y trouve et le mien aussi (...) Tout coexiste avec cette feuille de papier.

Alors ... Magnétiseur ou Énergéticien ?

Nous avons maintenant des centres d’informations à toutes les échelles, dans le vide, dans la matière qu’elle soit vivante ou inerte. Nous avons un système de transmission de ces informations entre elles. Il ne nous reste plus qu’à canaliser certaines de ces énergies aux vertus guérisseuses pour s’aider les uns les autres à remettre notre corps dans une harmonie et un bien-être.

C’est là qu’interviennent le magnétiseur, l’énergéticien, le rebouteux, le guérisseur, le maître Reiki,… Pour ma part, j’utilise pour me présenter deux titres : magnétiseur et énergéticien. Pourquoi deux dénominations ? La différence réside dans la provenance des énergies qui je transmets au patient pour l’amener vers un soulagement voire une guérison. Le magnétiseur va utiliser sa propre énergie pour venir influer sur le système énergétique de son patient. De son côté, l'énergéticien se positionne en tant que transmetteur d’une énergie guérisseuse qui provient d’une autre dimension, peut-être plus ésotérique. Mais là …. Je ne sais comment vous en dire plus. Cela fait partie de la magie de la vie.

magnétiseur vernon énergéticien 02.GIF