MIROIR, MIROIR, …

 

Depuis mes tous premiers soins, j’ai le souvenir de la fonction « miroir » que me propose mon corps.

 

Oui, quand vous êtes en souffrance à un endroit et que je me connecte énergétiquement avec vous, mon corps joue au miroir et je ressens la même douleur que vous.

 

Lors de mes premiers pas, j’ai été assez effrayé par cette disposition qui m’était proposée. Je craignais de récupérer les maladies pour lesquelles on me demandait de l’aide. Puis, j’ai appris à me faire confiance et à accepter cette fonction. Elle allait se révéler d’une incroyable puissance. Grâce à elle, j’allais être en mesure de percevoir exactement comment se déroulait le soin.

 

Mais ce n’est pas tout. A partir du moment où j’acceptais pleinement l’effet miroir, il allait m’offrir l’option « retour aux origines ».

 

C’est ainsi que lors d’une séance, une personne vient me voir pour un mal au niveau de la base du crâne …. Le patient souffre d’un problème auquel il donne les noms de torticolis et de syndrome migraineux.


Lorsque je me rends avec mes mains vers l’endroit indiqué, je sens

MIROIR.jpg

qu’effectivement il y a une difficulté. Pourtant, je ne parviens pas à diminuer mes sensations et à libérer la zone encombrée. C’est alors que je sens une pointe au niveau de mon foie. Je laisse passer un peu de temps, mais le picotement se répète.

 

Aussi incongru que cela puisse paraître, j’accepte d’aller me brancher au foie de la personne. Et là, … miracle … L’origine du problème est là …. La prise de courant est cachée à cet endroit. Dès lors que je viens me brancher sur son foie, je ressens que la personne se libère du mal qui l’encombre au niveau du cou.

 

Merci à  l’univers de m’avoir transmis tous ces outils incroyables et cette disposition à soulager l’autre. Cela me nourrit, me fait grandir et me réjouit chaque jour.

VICTOR HUGO.jpg

Vous êtes nombreux à m’écrire pour me faire part des bienfaits parfois miraculeux des soins énergétiques que je vous prodigue. Je vous en remercie sincèrement.

Les énergies que je vous transmets vous permettent de vous libérer d’un mal qui vous encombre, je l’entends.

Mais, je voulais partager avec vous que chacune de nos rencontres me permets moi aussi de grandir, d’évoluer, d’ajuster au mieux les soins. Votre présence, vos mouvements vers la guérison, vos lâcher-prises, vos rires et vos larmes me nourrissent chaque jour.

Je ne suis pas celui qui vous soigne, … je suis celui qui vous permet que votre corps retrouve la voie vers la libération et donc vers un mieux-être.

Je tiens du plus profond de mon cœur à remercier chacun de vous pour votre confiance qui m’honore.

Pour arriver jusqu’à vous, j’ai dû faire le grand saut, l’inévitable, celui qui allait me permettre de quitter mon ancienne vie et m’ouvrir à de nouveaux horizons.

 

Auparavant, j’avais une place au soleil de notre société. J’avais un travail que beaucoup de personnes enviaient. J’étais confortablement installé dans une vie bien réglée.

 

Auparavant, les journées, les semaines, les années étaient rythmées météoro-logiquement ; tantôt ensoleillées, tantôt pluvieuses, tantôt chaleureuses, tantôt glaciales. Que ce soit dans ma vie familiale, sociale, amicale, comme dans mon univers professionnel, lumières et nuages alternaient. Eparses dans un premier temps, les intempéries se sont fait de plus en plus présentes, de plus en plus intenses, de plus en plus pesantes. Les chaleurs de l’été ont pris des teintes d’automne puis parfois des inconforts hivernaux.

 

J’avais cette sensation de ne plus trouver la même saveur dans chaque pas. J’avais cette impression de ne plus récolter avec la même abondance chaque graine mise en terre. J’avais cette perception que le mode opérationnel qui fonctionnait hier encore s’enrayait. J’avais ce sentiment de ne plus être à la bonne place, de ne plus être une bonne personne.

 

Alors, j’ai fait le grand saut.


SAUT.jpg

J’ai lâché le confort inconfortable. J’ai accepté d’aller vers l’inconnu. J’ai quitté mon monde d’hier. J’avais en moi une envie puissante de me créer un univers plus doux et plus intense, plus aimant et plus harmonieux, plus aligné. J’ai remis en question chacune de mes pensées, chacun de mes actes, chacun de mes projets. J’ai ouvert mon esprit, je suis redevenu l’écolier, j’ai redécouvert la joie de découvrir. Je me suis nettoyé, je me suis allégé, je me suis réorganisé, je me suis délivré.

 

Et me voilà aujourd’hui face à vous. Heureux. Heureux de me sentir léger. Heureux d’utiliser tous les pouvoirs qui sont en moi pour vous aider à vous libérer. Mais surtout heureux d’être au bon endroit, à la bonne place.

 

Vos appels de plus en plus nombreux qui envahissent mon agenda de rendez-vous, vos sourires, vos témoignages de guérison, me confortent chaque jour. Ils sont les signaux lumineux que ma décision était la bonne. Ils sont la preuve que cette mutation devait se faire et qu’aujourd’hui, cette route est celle que je devais emprunter.

 

Pour cette décision, je me remercie profondément,

Pour votre présence, je vous remercie sincèrement.

 

Christophe Rebours

MAINS.jpg

LETTRE A MES MAINS

 

Dès les premiers moments de ma vie d’enfant, vous m’avez offert la douceur des caresses, la puissance du mouvement, la finesse du geste. Puis vous m’avez permis de développer mon adresse, vous avez contribué au développement de mon imaginaire, vous m’avez permis de déployer mon agilité sur une feuille de papier ou la touche d’un instrument.

 

Grâce à vous, je joue, je mange, j’écris, je répare, je construis, je jardine, je tape et j’effleure, je creuse et je modèle …

 

J’aime les mains des autres. Je les trouve incroyables de beauté et de diversité .Certaines sont petites et délicates ; certaines charnues et puissantes ; certaines sont poilues, d’autres imberbes. Mais vous, mes mains, votre apparence n’est rien au regard de vos incroyables talents : faire, recevoir, donner, transmettre, toucher, ressentir, caresser, parler, prendre, emmener, porter, …

 

Depuis quelques temps, vous avez décidé de ne pas vous contenter de ce qu’était notre quotidien. Vous vous êtes transmutées en transmetteur d’une énergie transperçante. Vous vous êtes mises, avec beaucoup d’humilité, comme toujours, au service des personnes qui viennent jusqu’à nous.

Telle l'ampoule qui diffuse autour d’elle une vibration lumineuse, tel l'émetteur qui transmet le signal radiophonique, telle l’enceinte qui nous renvoie une mélodie aimée, vous réverbérez une étonnante puissance qui soulage, guérit, calme et harmonise.

 

Avec la complicité de mon cœur, pendant quelques instants, vous vous transformez en une parabole qui accueille une vibration venue d’on ne sait où et qui la transmet à la partie du corps la plus en demande. Et, une fois votre tâche accomplie, vous reprenez, comme si rien n’était, vos mouvements habituels.

 

Grâce à vous, j’ai changé de vie. Grâce à vous, j’ai changé de lumière et de passions. Grâce à vous, je me déploie. Grâce à vous, je me réinvente.

 

Alors, MERCI ….

 

Je vous aime, sincèrement, profondément et me permets de le crier haut et fort devant témoins, quel qu’en soit leur nombre, quelles que soient leurs opinions.

 

Christophe Rebours