ABNÉGATION

Qu’est-ce que c’est compliqué l’abnégation !

L’expérience se renouvelle chaque fois.

Plus je rentre dans un état méditatif profond, plus je me mets en retrait, … plus l’énergie guérisseuse est puissante et source de bienfaits. Je le sais, je le vis, j’en ai fait l’expérience.

Plus je me mets dans l’état de spectateur de ce qui se produit, plus je perçois des sensations fines, parfois impressionnantes, parfois étonnantes. Je le sais, je le vis.

Et pourtant, il y a encore cette part de moi qui vient pointer son nez ; qui veut analyser, qui veut comprendre, qui veut être rassurée par des explications logiques.

Et pourtant, il y a encore cette autre part qui intervient pour construire ce que je vais vous dire après le soin, ce que je vais vous transmettre. Tout cela pour vous rassurer peut être mais plus certainement pour me rassurer que je remplis correctement la mission que vous m’avez confiée.

Abnégation.jpg

Au diable ces Méandres Mentaux ! Seuls vos soulagements, vos libérations, votre bien-être sont les ambassadeurs de mon action.

Alors, … mon challenge quotidien est de continuer à développer l’abnégation.

Ecouter.jpg

L'ÉCOUTE

Il me semble que l'un de mes ennemis est le « oui, je sais ». Il m’empêche d’ouvrir pleinement mon esprit à de nouvelles expériences, de nouvelles connaissances, de nouveaux horizons, car :

En écoutant vraiment un ami partager un épisode de sa vie,

En écoutant vraiment La Flûte Enchantée dans la version de René Jacobs,

En écoutant vraiment les mots que vous me transmettez sur vos maux,

En écoutant vraiment le champ vibratoire de votre corps,

En écoutant vraiment vos souffrances et vos libérations,

J’accepte d’être étonné,

J’accepte de sortir de ma zone de confort,

J’accepte de me laisser surprendre par des émotions,

J’accepte de rentrer en contact avec l’inconnu,

J’accepte de continuer à me transformer.

Alors, … je vous remercie de la confiance que vous m’octroyez chaque jour et venant jusqu’à moi et en vous dévoilant, en vous livrant, en vous offrant, ….

En retour, je ne sais vous offrir que deux choses : mes oreilles écouteuses et la bienveillance guérisseuse.

ENSEMBLE

J’ai oublié de vous dire : mes vacances étaient merveilleuses. Quel bonheur de se retrouver au soleil avec des personnes qui me sont chères, tranquillement allongé sur une plage ou à siroter un rosé bien frais, partageant quelques idées qui émanent d’expériences de vie.

J’ai oublié de vous dire : quel plaisir de vous retrouver après ces quelques semaines estivales ! Quel bonheur de vous recevoir, de vous écouter et de vous transmettre des possibilités de libération, de soulagement au travers des soins énergétiques ou de clés de compréhension.

Il m’apparaît comme une évidence que « être avec » est la fonction première de notre existence. Etre avec soi, être avec son environnement naturel, être avec son environnement humain.

Cette fonction prend une couleur plus lumineuse encore quand je parviens à transmuter le « être avec » en « être en harmonie avec ». Fluidité, légèreté, facilité, joie, avancée … prennent leur place dans mon cheminement.

Alors, le champ des possibles s’élargit et le rythme des changements devient ahurissant, étourdissant.

Merci à vous qui venez jusqu’à moi,

ENSEMBLE.jpg
Télépathie.jpg

GUÉRIR À DISTANCE

J’ai envie de vous raconter cette histoire qui s’est déroulée lors du premier confinement.

J’avais reçu des enseignements sur les soins à distance lors de mes différentes formations. Mais mon esprit avait construit un joli muret d’idées qui me permettait de ne pas y aller : « C’est mieux de sentir les énergies sous mes mains », « faire la démarche de venir jusqu’à moi fait partie de la démarche de guérison » … En fait, il est assez clair aujourd’hui que je mettais un frein pour éviter l’échec possible.

Et puis, le confinement de mars 2020 est arrivé. Je venais juste de me lancer dans l’aventure d’Aimer Guérir. D’un coup, je voyais mes efforts de mises en place s’anéantir.

Alors, j’ai décidé de passer le pas … et de proposer des soins à distances aux personnes que je connaissais déjà. Et, afin d’éviter toute pression quant aux résultats, j’ai proposé ces interventions à titre gracieux.

Deux heures après avoir adressé un message présentant ma démarche, je reçois un appel pour une petite fille de 5 ans qui faisait une crise d’urticaire géant.

Me voilà parti dans ce nouveau monde. Le patient n’est pas là et pourtant je ressens son champ vibratoire. Je suis assis dans mon fauteuil, et pourtant je voyage dans les espaces énergétiques où qu’ils soient. Je ressens, des vagues fluides puis des blocages …. Et puis cela repart.

Et puis cela s’arrête, totalement, … c’est fini … mais je n’en ai aucune certitude que mon travail est bien fait. Alors, je me demande … « comment puis-je savoir que le soin est terminé ? » et dans la seconde qui suit, je fais un énorme bâillement.

Le lendemain, un heureux appel téléphonique m’apprend que la petite Chloé est libérée de son urticaire, plus rien, volatilisé.

C’est depuis ce jour, que régulièrement, je baille pendant les soins … C’est depuis ce jour que je fais presque quotidiennement des soins à distance avec le plus grand bonheur et toujours autant d’étonnement.

GIDE.jpg

ANDRÉ GIDE

« Que chaque attente en toi ne soit pas même un désir mais une simple disposition à l’accueil ».

Cette prose d’André Gide issue des Nourritures Terrestres me suit depuis mes 17 ans.

Elle est bien souvent venue résonner à mes oreilles et, en regardant aujourd’hui, il me semble qu’elle venait me chatouiller chaque fois que j’étais trop dans l’énergie du Vouloir.

Attendre souvent, briguer parfois, solliciter de temps en temps, avoir envie sempiternellement, rechercher à l’occasion, attendre fréquemment, espérer constamment, appeler couramment, parfois même ambitionner, envier, revendiquer, …. tout cela me faisait ressentir le manque.

« Que chaque attente en toi … », … si aujourd’hui cette formule est moins présente dans mon quotidien, elle est très présente dans mon action de guérisseur.

« … ne soit pas même un désir … », … Ne pas même espérer votre soulagement ou votre guérison est un véritable challenge lorsque je viens apposer mes mains auprès de votre corps. Ne pas rechercher votre approbation sur la qualité du soin, ne pas espérer que vous aurez une bonne opinion sur la qualité de mon travail, voilà mon défi quotidien.

« … une simple disposition à l’accueil. » Car oui, ma mission n’est que d’accueillir et de vous transmettre une énergie qui vient vous libérer.

Les multiples expériences m’ont démontrées que j’amenuise la qualité de mon travail dès lors que je m’investis personnellement dedans, que j’y mets du moi, de l’envie.

Dès lors que je me retire du désir, de l’espoir et que je rentre dans le simple accueil, les résultats sont là, indéniables, irréfutables, et mon expérience est plus puissante.

Christophe Rebours